mythologie slave

rencontre du 21 août 2011 sur la mythologie slave


Les slaves se sont installés dans l'Europe de l'Est entre le IV° et le VIII° siècle, et ont été christianisés à partir du VIII°-IX° siècle.
Les églises furent souvent construites sur d'anciens lieux de cultes païens.

La forêt occupait une place importante, et était perçue par les anciens païens slaves comme source de dangers.

conception du temps :

pour les anciens slaves, qui n'utilisaient pas l'écriture, le passé devenait brumeux et mythique au delà de 80 à 100 ans.
Prédire le futur portait malheur.
Les cycles des saisons étaient célébrées.


la mort :
Sous la forme d'un femme vêtue de noir, si elle trouvait le feu de la maison éteint, qu'elle ne pouvait s'y réchauffer, elle pouvait entraîner avec elle quelqu'un qui n'était pas destiné à mourir.


Maladies :
Elles étaient perçues comme amenées par de mauvais esprits, les mrak, représentés sous la forme de petits êtres avec un masque noir, souvent par trois.


Le monde des esprits / démons

On distingue deux types d'esprits/démons dans les mythes slaves : ceux liés aux ancêtres, et ceux qui en sont indépendants.
Ils peuvent être bienveillants ou maléfiques, ce sont des esprits liés à la croyance que les hommes ont en eux. Des rites magiques et des offrandes étaient réalisées pour s'en protéger.

  • les esprits des ancêtres :

Les personnes décédées de mort « non naturelles » (suicide, accident...mais les morts au combat sont considérées comme "naturelles") risquent de revenir hanter les vivants  :
- les vampires prenait du sang, le plus souvent de personnes de leur propre famille, et étaient réputés pouvoir corrompre les âmes.
- les loups-garous : enfants d'un vampire conçu avec son épouse encore en vie. Pour les rendre à nouveau humains, il fallait leur couper la queue.
- Vadenick : bébés noyés (ce qui se pratiquait lorsque les nouveaux-nés étaient malformés), ils habitent dans l'eau de lacs ou rivières, et en sortent la nuit pour ouvrir le crâne d'enfants et boire le sang de leur cerveau.
- cynocéphales : morts ayant commis des crimes, à l'aspect d’humains à têtes de chiens.

  • Esprits / démons non liés aux ancêtres :

- schkrat : lutin domestique
- serpent blanc : habite sous la maison, la mère lui confie la garde de son enfant en son absence. On remarque une similitude avec les serpents des laraires romains.

- Rusalka : femme nue d'une très grande beauté qui séduit les hommes, les entraîne dans une danse jusqu'à leur mort par épuisement.
- Villa : femmes armées, pouvant épouser des humains (les héros), s'apparentant aux valkyries germaniques.
- « pieds tordus » : elles aident aux travaux des champs, mais en échangent, exigent le sacrifice d'un enfant.
- Baba Yaga : sorcière effrayante vivant dans la forêt
- loup berger : loup adoptant la position debout, roi des loups et loups-garous.


Fêtes et rites slaves :

handfasting (mariage – union des mains) : réalisé en avançant en rond dans l'eau.

De nombreux rituels de fertilité sont liés à l'eau. Une représentation féminine peut par exemple être jeté à l'eau dans ce cadre.
Le feu occupe également une place importante dans la vie des païens slaves.

Au solstice d'été, ils sautent à travers des feux de joie, dansent nus, brûlent des fleurs

Au solstice d'hiver, ils rendent hommage aux morts avec des bougies.

En février, des hommes revêtent de lourds masques pour incarner les kurents et chasser les démons.
kurents

ces rites sont encore pratiqués de nos jours.


divinités slaves :

Nous n'avons aucune ancienne représentation de divinité slave sous forme humaine, elles auraient parfois été représentées par des animaux.

- Perun : "dieu suprême" vivant dans le ciel, associé aux conditions météorologiques, aux éclairs. Ses attributs sont le marteau et la hache.

- Veles : dieu de la terre et du monde souterrain, des richesses et des morts. Il est associé au dragon et aurait une tête de serpent.

- Svarog : dieu du soleil, du feu, de l'âtre. Il était particulièrement célébré au solstice d'été, et lors des mariages.

- Kresnik : demi-dieu, fils de Perun et d'une mortelle anonyme. Sa mère le porta dans son ventre pendant 9 ans ! Il possède 3 formes : phénix, taureau et humain.
Il est décrit comme le meilleur chasseur de vampires.

Les mythes décrivent de nombreux affrontements entre Perun et Veles, ce dernier étant toujours vaincu par Perun, ou parfois par Kresnik.

- Stribog ("bog" = dieu) : dieu du vent

- Svetovig : dieu de la guerre à 4 têtes, possédant un cheval blanc. Il est également le dieu de la divination.


rites funéraires

Le culte des morts occupe une grande place dans les anciennes traditions slaves. Il s'exprimait par des prières et offrandes.

Les enterrements étaient marqués par des lamentations, des auto-mutilations, ainsi que des festins, et danses avec masques.

Il était considéré qu'il fallait 40 jours à l'âme pour passer dans l'autre monde. On ouvrait les fenêtres et portes pour inviter l'esprit à partir.
Les corps devaient être brûlés pour que l'âme puisse être libérée. Si ce n'était pas fait (comme dans le cas de noyés), ils risquaient de devenir de mauvais esprit.
Cette croyance a causé de grands malaises lorsque le christianisme a imposé la pratiqque de l’inhumation.

Les urnes étaient placées pendant 40 jours dans une cabane, dans un lieu en hauteur et à la croisée de chemins.
Les urnes des personnes d'une même famille pouvaient être ensuite réunies dans une même tombe, accompagnés d'objets appartenant au défunt, qui pourraient lui être utiles dans l'autre monde.
Elles pouvaient également être dispersées au vent, ou dans l'eau, selon les traditions locales.

En cas de mort "non naturelle", des rites de sorcellerie étaient pratiqués pour tenter de sauver l'âme.

L’existence de médecins, chamans et "passeurs" entre les mondes a été attestée dans les pays slaves.
Il n'existe pas de représentation de cet "autre monde".
Les défunts peuvent être appelés par leur famille pour les aider.


Merci à Kresnik d'avoir partagé ses connaissances sur le sujet !


ressources :

pas d'ouvrage édité en français sur la mythologie slave, quelques uns en anglais de qualité médiocre, sinon il faut lire les langues slaves !
beaucoup d'informations "fantaisistes" (non attestées historiquement), notamment sur la page Wikipedia française.

traduction d'un conte slovène par Kresnik

en anglais

paganisme slave contemporain :
Russie : plongée au cœur du paganisme contemporain
traditional Bugarian wedding

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet