les rêves

Compte rendu de la rencontre du 13 septembre 2008 sur les rêves


On peut distinguer plusieurs types de rêves :

  • les "rêves du quotidien" :

on rêve en rapport avec ce qu'on a fait, vu, lu ... la veille.
Ces rêves pourraient avoir comme fonction de désencombrer l'esprit, de trier et classer les éléments mémorisés pendant la journée.

  • les "rêves absurdes" :

ils ne respectent pas notre logique, semblent absurdes, mais ils peuvent être un message de notre esprit inconscient. Il convient d'interpréter les symboles, en rapport avec le symbolisme universel et nos expériences et ressentis personnels.
Parfois ça peut être un message qui nous met en garde contre une déficience physique : par exemple lorsque l'on rêve de façon récurrente que l'on participe à une course et qu'on arrive dernier voire que l'on ne parvient même pas à terminer le parcours.

  • les rêves prémonitoires :

peu de gens en font l'expérience. Il faut également savoir les interpréter. Un rêve annonçant une mort ne montera jamais directement la mort. Il existe un genre d'effet miroir dans les rêve, ainsi une mort peut être symbolisée par une naissance ou un mariage et inversement.

  • le voyage astral :

on peut effectuer un voyage astral inconscient au cours d'un rêve. Il arrive aussi que l'on devienne conscient à un moment.
Le corps éthérique quitte le corps et vagabonde dans le monde astral. Il peut être effrayé et rejoindra alors le corps physique précipitamment, causant souvent des tremblements et le réveil.
Ce genre de rêve peut donner l'impression d'avoir un 6° sens, de pouvoir percevoir des vibrations, et de se reconnecter à quelque chose de fondamental.

  • le "voyage hypnagogique" :

rêve dans état entre l'éveil et le sommeil, généralement le matin. On se retrouve paralysé physiquement, tout en étant parfaitement conscient, ce qui peut être ressenti comme effrayant.
Il s'agit de la visite d'un esprit, le phénomène inverse du voyage chamanique où c'est le chaman qui approche des esprits.




Certains rêves peuvent donner une importance particulière à un sens : les sons, une couleur, une sensation...

Il se pourrait que le monde des rêves n'ait pas de notion temporelle. Ainsi on peut commencer un rêve, s'éveiller et le terminer au cours d'une autre nuit plusieurs mois plus tard.


Pour étudier ses rêves il convient de les noter aussitôt réveiller, sans quoi on les oublie très rapidement.
Plus on décide de prêter attention à ses rêves, plus on s'en souviendra.


dream catcher : amulette amérindienne contres les mauvais rêves

Divinité grecque du sommeil : Hypnos
fils de Nyx, Déesse de la nuit, et frère de Thanatos, le Dieu de la mort


Hypnos et Nyx

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet