le monde végétal

compte rendu de la rencontre du 17 mai 2008 sur les végétaux



  • Méditation sur un végétal d'après Starhawk :

Prenez un morceau d'une plante.

Regardez votre plante, examinez-la avec curiosité.
Regardez-la attentivement sous tous les angles. Notez ses particularités.
Touchez, sentez, ne la goûtez que si vous êtes sûr qu'elle n'est pas dangereuse.

Maintenant laissez votre attention se concentrer derrière votre troisième œil, puis demandez à la plante la permission d'entrer dans son corps d'énergie et exprimez de la gratitude pour ses leçons.
Laissez votre attention concentrée devenir verte et pénétrer dans la plante. Trouvez une entrée : par ses racines, ses feuilles, ses fleurs, sa tige, ou autre.
Sentez l'énergie de la plante de l'intérieur : sa couleur, son rythme, sa texture, sa température, etc...
Voyagez à travers la plante.
Demandez lui comment elle est utilisée, quelles sont ses propriétés, quel est son nom, son histoire? Demandez-lui si elle a un message pour vous.

Lorsque vous sentez que vous avez terminé, remerciez la plante en la quittant par le même chemin que pour l'entrée. Suivez le courant vert d'attention jusque dans votre corps à travers votre 3° oeil.
Prenez à nouveau conscience de votre corps et du monde qui vous entoure. Sentez-vous relaxé, conscient et énergétisé.


  • Tree hugging :

l'objectif est d'entrer en contact avec un arbre, ressentir son énergie et idéalement sentir qu'on ne forme plus qu'un avec l'arbre.

on commence par se promener dans la forêt, en essayant de sentir un arbre qui nous attire, il s'agit d'écouter son intuition plutôt que son intellect.

lorsqu'on est attiré par un arbre, on lui parle intérieurement, on lui demande s'il veut bien que l'on lui fasse un "câlin" (hugging) et ressente son énergie.
on commence par entrer en contact physique avec l'arbre, en s'appuyant dos au tronc, en s'asseyant à sa base ou en prenant tout autre position confortable au contact de l'arbre.
on s'ouvre alors à l'énergie de l'arbre, en étant attentif à ce que l'on ressent.

on remerciera l'arbre avant de le quitter.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet