le monde animal

compte rendu de la rencontre le 27 juin 2008 sur les animaux

  • différences entre l'homme et les autres animaux :

tout comme les hommes, les animaux, ou du moins certains sont capables :
- de développer un langage : cf abeilles, baleines...
- d'utiliser des outils : oiseaux qui se servent de pierres pour casser des œufs...
- de créations artistiques : nombreux oiseaux font appel à l'art pour séduire à travers des constructions chants...

Dans la théorie de l'évolution, on considère que la particularité de l'homme est son sentiment religieux, en particulier l'action symbolique des rites funéraires.
Il a cependant été remarqué que des chiens pouvaient être très doués pour faire des transes chamaniques.

les animaux écoutent leur instinct. Ils savent d'instinct s'il est dangereux de boire dans une certaine rivière (cas des chevaux par exemple), il savent trouver certains types de plantes pour se nourrir (on l'a notamment observé avec les chiens), anticiper les conditions climatiques...
l'homme possède une intelligence d'un type différent, qui lui a permis de construire et créer beaucoup de choses, mais aussi de détruire peu à peu son environnement.

une définition de l'intelligence : "capacité à s'adapter à son environnement". Selon cette définition l'animal serait probablement plus intelligent que l'homme...



  • animaux totems :

notion chamanique d'animaux alliés qui nous guident, nous enseignent, nous protègent et nous aident. on les rencontre lors de transes.

associés au Nord dans la tradition amérindienne.
chaque type d'animal a des fonctions propres, mais chaque animal a également des caractéristiques propres. les maladies sont souvent symbolisées par des insectes dans le monde chamanique.


masque amérindien



  • dans les grottes préhistoriques :

on a retrouvé de nombreuses peintures d'animaux, voire d'êtres mi humains-mi animaux. quels étaient leur fonctions ? qu'est ce qui a motivé l'effort de pénétrer dans des grottes sombres, en passant par des passages très étroits, mal aérés... ?
plusieurs hypothèses :
- magie rituelle visant à garantir le succès à la chasse
- rituels de fertilité
- "retranscription" de voyages chamaniques
- réincarnation ?


dans des sociétés ayant gardé des modes de vie très anciens basés sur la chase, on retrouve l'idée d'entrer en communication avec l'esprit animal pour lui demander de leur laisser tuer un animal.
certains peuples africains courent pendant des heures après un troupeau de gazelles, puis ils se sentent gazelle, s'identifient à leur proie. Ils parviennent à approcher de près les animaux, puis reprennent leur esprit humain, adressent une prière à l'esprit de la gazelle, lui expliquant qu'il leur faut absolument de la viande pour nourrir leur famille, et à ce moment là ils parviennent à tuer la gazelle qui les fixe droit dans les yeux....


  • animaux et déités :

dans la mythologie des amérindiens (d'Amérique de Nord et du Sud) les déités sont des animaux, aussi qualifiés d'ancêtres. Ils détiennent la sagesse.
en Égypte on retrouve de nombreuses divinités à tête d'animal.
En Inde le Dieu Ganesh a une tête d'éléphant, mais ce n'est pas sa tête native : comme il avait été décapité, les autres Dieux lui ont greffé la tête d'un éléphant.

en Europe les divinités sont parfois associées à une animal mais ne sont pas un animal. Seule exception retrouvée : Sleipnnir, cheval né de l'union de Lokki avec un étalon.
Odin a deux corbeaux nommés "pensée" et "mémoire "qu'il envoie parcourir le monde pour l'informer. Ce serait une référence aux voyages chamaniques, avec l'idée de voir à travers les yeux d'un animal.

la vache est un animal sacré en Inde, mais à sa mort, son corps cesse d'être sacré.
Dans la mythologie nordique, la vache Audhandumula nourrit Imir. Elle se nourrissait elle même en léchant les pierres givrées salées, et c'est ainsi qu'elle libéra de le grand pére d'Odin des glaces.
Dans diverses civilisations, la vache est souvent associée à la fertilité et la féminité. Sans doute à couse du lait qu'elle donne, en abondance pour certaines races. Certains suggèrent que ses cornes évoquent la forme des ovaires.


sculpture minoenne

  • dans le monde celte :

Cernunos est un Dieu mi humain-mi cerf, Dieu des forêts et de la nature sauvage.
Dans les cérémonies druidiques, le Grand Cerf Sauvage est invoqué au Sud.
Saint Herbert, patron des chasseurs est également représenté avec des cornes de cerf.


mythe de Cerridwenn et Gwyon :
Cerridwenn préparait une potion qui devait donner la connaissance de toutes les choses de la nature, de tout ce qui a été, est et sera. Gwyon était chargé de surveiller la cuisson de la potion. Or le dernier jour de cuisson, 3 gouttes tombèrent sur son doigt. Instinctivement, Gwyon porta son doigt à sa bouche et il obtint toute la connaissance. Cerridwenn, furieuse, courrut après Gwyon. Ce dernier prit la forme d'un lièvre, Cerridwenn celui d'un lévrier. Gwyon se changea en poisson, Cerridwenn en loutre, puis Gwyon se transforma en oiseau, et Cerridwenn le poursuivit en faucon. Gwyon se changea alors en un grain parmi des centaines d'autres grains. Cerridwenn, qui est devenue une grosse poule noire picore tous les grains. 9 mois plus tard elle donne naissance à une enfant qu'elle sait être Gwyon. Elle l'abandonne dans un sac à la mer. L'enfant sera recueilli, nom Taliesin, et devint le plus grand barde et druide.
On peut interpréter les transformations en animaux soit comme des experiences chamaniques, soit comme une suite de réincarnations.





mythe de Blodeuwedd :
Llew fut maudit par sa mère la Déesse Arhianrod, de n'avoir aucune femme humaine. Or dans la société celtique un homme ne pourvait régener que s'il était marié.
Math et Gwydion qui étaient magiciens lui créèrent une femme avec des fleurs et des plantes : Blodeuwedd. L'union fut célébrée et Llew doté d'un domaine, mais un jour que Llew rendait visite au roi Math. Blodeuwedd rencontra Gwonny, seigneur d'un pays voisin. Elle en tomba amoureuse et tous deux projettèrent de tuer l'époux. Mais Llew était protégé par des sorts, et ne pouvait être tué que dans un certains contexte : un pied dans un bain à côté d'une rivière, l'autre sur un chaudron l'un sur une chèvre, tué par une lance forgée spécialement. Blodeuwedd feint de s'inquiéter pour son mari, et lui demande tous les détails de comment il pourrait mourir, et parvint sous ce prétexte à lui faire rassembler toutes les conditions requises.Il fût tué et se transforma en Aigle. En rétorsion Gwydion et Math ranimèrent Llew et lui redonnèrent forme Humaine et transformèrent Blodeuwedd enchouette.
on peut inbtérpréter les transformations animales conne des cycles de réincarnations. L'aigle étant un symbole royal, et la chouette un symbole de sagesse, mystère et connexion à l'Autre Monde.





Eponna : Déesse associée aux chevaux et à la fertilité. On a retrouvé des représentation, malheureusement aucun mythe n'a survécu.




  • art viking :

les animaux sont très présent dans l'art viking. Ils ornaient notamment leurs bateaux de têtes d'animaux pour effrayer leurs ennemis. Les têtes de proues étaient d'ailleurs démonter avant l'entrée dans leurs propres ports.

L'art celte s'est enrichit de figures animales sous leur influence.




quelques pistes de réflexions pour faire connaissance avec un animal :

pensez à un animal (il est intéressant de le faire pour différent animaux) et tentez de répondre aux questions suivantes :

- comment pouvons-nous détecter sa présence ?
- quel est son cycle de vie ?
- de quoi se nourrit-il ?
- quels sons émet-il ?
- quels sont ses prédateurs naturels ?
- où vit-il ?
- comment se déplace-t-il ? à quelle vitesse ?
- comment les saisons l'affectent-elles ? migre-t-il ?
- de quelles compétences fait-il preuve ?
- quels sont les mythes où il est présent, les divinités symbolisées par cet animal ?


Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet