le labyrinthe

compte rendu de la rencontre du 16 août 2008 sur les labyrinthes

Les labyrinthes sont universels, on les retrouve dans de nombreuses civilisations en diverses régions autour du monde : chez les crétois, les grecs, les scandinaves, les amérindiens, en Inde... en diverses époques depuis la préhistoire jusqu'à aujourd'hui

Sri Lanka, Inde


Labyrinthes à 7 circonvolutions retrouvées sur des pièces en Crète


"Homme dans le labyrinthe" réalisé par le peuple O'dham du sud de l'Arizona.


  • les prémices des labyrinthes :

Les grandes figures de Nazca:



Les spirales sur les mégalithes :



Les labyrinthes sont formés à partir de cercles et spirales

Il existe deux grands types de labyrinthes : celui aux nombreuses impasses, où l'on se perd fréquemment, que les anglais nomment "maze", et celui constitué d'un seul chemin menant au centre, appelé "labyrinth".

labyrinth :


maze :

                                


  • le labyrinthe à travers les âges :

En Crète et en Grèce, le labyrinthe est associé à la légende du Minotaure. Cette créature mi-homme mi-taureau est enfermée au centre d'un labyrinthe. Thésée affronte le Minotaure dans le labyrinthe, et grâce au fil d'Ariane réussi à en sortir.



Dans les expériences chamaniques, les thériantropes (mi-hommes mi-animaux) apparaissent à la fin d'une initiation. Le Minotaure symbolise plus particulièrement la force physique.
Le labyrinthe évoque les toiles d'araignées initiatiques, desquels on ne peut revenir sans l'aide chamanique du fil.

Selon Vincenot, auteur du "Pape des Escargots", la tradition druidique se serait transmise, notamment à travers les labyrinthes.

Dans les églises : on retrouve souvent des labyrinthes, toujours situés dans l'entrée, comme une épreuve à passer avant de pouvoir entrer.
Les labyrinthes d'église ont souvent été détruits ou cachés sous des chaises, pour empêcher notamment les enfants de les traverser pendant les offices.

Labyrinthe de l'église de Saint Quentin



Labyrinthe de la cathédrale de Reims

le labyrinthe de Chartres : il y a avait autrefois une plaque en son centre représentant le combat entre Thésée et le Minotaure, ce qui peut surprendre dans une église.
Le 24 juin, le soleil éclaire exactement le centre du labyrinthe.




  • Aujourd'hui :

On observe un renouveau d'intérêt pour les labyrinthes : les labyrinthes géants sont très à la mode dans les parcs d'attraction. On les voit aussi dans les cahiers de jeux pour enfants.




Harry Potter doit traverser un labyrinthe mouvant et atteindre le centre. On retrouve ici l'idée de parcours initiatique.

Le Jeux de l'oie est basé sur un labyrinthe. Il daterait de 1640


La marelle est une forme de labyrinthe simplifié, avec "l'enfer" et le "ciel" à chaque extrémité.


  • le message du labyrinthe :

Les labyrinthes évoquent une idée de complexité avec leurs nombreux détours. En les traversant il s'agit de retrouver son chemin, en sortir ou atteindre un but, et de ne pas se perdre en route.

Les méandres des "labyrinth" évoquent les circonvolutions du cerveau ou encore les courbes de l'intestin. Ils rappèlent également une pile.


On peut aussi l'imaginer en profondeur.

Ils peuvent évoquer une énergie tellurique.

Le chemin pour traverser le labyrinthe est peut être plus intéressant et enrichissant que ce que l'on trouve au centre. La traversée du labyrinthe peut être comparée à une vie : de même on a souvent l'impression de n'aller nulle part, de se perdre, voire de revenir en arrière, et pourtant on se dirige inéluctablement vers le centre : lieu de la renaissance

Idée de cycles de vie, d'axe central, d'"arbre-monde"


Le labyrinthe renvoie également à l'inconscient. En le traversant, on explore les parties cachées de notre être. Le Minotaure symbolise cette partie sauvage, indomptée, peut être effrayante de soi.

Le labyrinthe peut aussi faire penser aux murs que l'on dresse soi même pour se "compliquer la vie", en cachant le trajet simple qui nous mènerait directement vers notre objectif.


  • construire un labyrinthe crétois


  • méditer à l'aide d'un labyrinthe

Tenez-vous à l'entrée du labyrinthe, prenez quelques respirations profondes, appelez la déité de votre choix, videz votre esprit et commencez à marcher (vous pouvez traverser du regard l'image de labyrinthe si vous n'en avez pas un grand à disposition !). Avancez doucement en laissant vagabonder vos pensées, remonter à la surface vos émotions, et sans vous arrêter. Prêtez attention à tout ce que vous ressentez, physiquement ou émotionnellement. Continuez à marcher jusqu'à atteindre le but : le center du labyrinthe. Restez y aussi long que vous le souhaitez et marchez alors lentement vers la sortie.

Vous vous rendrez peut être compte que bien que le labyrinthe ne comporte qu'un seul chemin, il n'est pas impossible de s'y perdre !

Le labyrinthe peut être utilisé comme outil méditatif, de guérison, de relaxation...
Le labyrinthe peut être un puissant outil de réflexion, il peut vous aider à voir un peu plus clair dans votre vie ou trouver la réponse à un problème qui vous tourmente. Sig Lonegren a développé une méthode permettant d'analyser les différents tenants et aboutissants d'une décision pour réussir à faire le choix qui nous convient le mieux.

Si vous avez la chance d'avoir un grand labyrinthe, vous pouvez le traverser pieds nus, en marchant, dansant ou courant.



Ressources utiles :

en ligne :
- pour traverser un labyrinthe sur une musique méditative : http://www.stonecircledesign.com/menu_frameset.html
- pour trouver un labyrinthe près de chez vous : http://veriditas.org/
- le site de Sig Lonegren (en anglais) : http://www.geomancy.org/home.html
- en anglais et allemend : http://www.mymaze.de/home_e.htm
- en anglais : http://www.labyrinthos.net/f_homepage.htm

livres :
- Les Mythes Pré-celtiques, Myriam Philibert
- Les Labyrinthes , Mythes traditionnels et applications modernes, Sig Lonegren
- Notre-Dame de Chartres, l'énigme du labyrinthe

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet