Origines païennes de Noël

Compte rendu de la rencontre du 14 décembre 2013 sur le thème des origines païennes de Noël.

Autrefois on n'avait pas de quoi nourrir tous les animaux tout au long de l'hiver, d'où la nécessité d'en sacrifier, ce qui expliquerait pourquoi les banquets sont si rependus à cette période

Noël et les premiers chrétiens

Les chrétiens n'ont commencé à célébrer Noël, anniversaire de la naissance du Christ, qu'au IIIème siècle de notre ère. A cette époque, étant donné les problèmes de décalages de calendrier, le solstice était le 25 décembre. Il ont donc choisi la date du solstice, célébrée par d'autres religions, comme date de Noël.

Mithra

Le mithraïsme est un culte ancien qui connut son apogée à Rome à l'époque du Christ.
Les adeptes célébraient la naissance de Mithra (ou Sol Invinctus, le soleil invaincu) le 25 décembre.



Les Saturnales

Dans l'antiquité, avant la naissance du Christ, les romains célébraient les Saturnales pendant la période du solstice d'hiver. Il s'agit d'un fête en l'honneur de Saturne (Cronos pour les grecs), fils de Gaïa et d'Ouranos qu'il émascula et détrôna, avant de l'être à son tour par son propre fils, Zeus. Les romains croyaient que Saturne se serait réfugié en Italie. « Sator » signifie planteur, semeur, et les romains considéraient Saturne comme un Dieu des semailles et de l'agriculture.
Saturne avait un temple à Rome. Sa statue était enserrée dans une corde, qui était desserrée pendant les saturnales. C'est comme si le Dieu était en hibernation pendant presque toute l'année, et se réveillait le temps des saturnales.
Les saturnales étaient de grandes fêtes pendant lesquelles :
- on effectuait des sacrifices et banquets publics (la viande n'était pas gâchée...)
- on se réunissait en famille
- on s'offrait des cadeaux, en particulier des bougies blanches, et dessigillaria : poupées en argile ou en pâte qui servaient d'offrandes
- l'ordre social était renversé, dans une sorte de carnaval : les esclaves ne travaillaient pas, portaient les habits de leurs maîtres, mangeaient avant eux, jouaient. Dans chaque maisonnée, ils élisaient même un maître des cérémonies qui pouvaient donner des ordres à tous.
On portait des habits colorés et des bonnets phrygiens.
- on sacrifiait un mannequin représentant l'année écoulée.

Les saturnales étaient suivi de l'Opalia, célébration de la Déesse Ops, épouse de Saturne.


La Befana, sorcière italienne

Le nom de Befana pourrait dériver de Epiphania (Épiphanie). Il s'agit d'une sorcière mythique, qui aurait également été appelée Stria.
Dans la nuit du 5 au 6 janvier, on lui laissait dans la cuisine du vin et des fruits, ainsi que du foin devant la porte pour son âne ou cheval. De vieilles chaussettes étaient pendues à la cheminées.
La sorcière entrait par la cheminée, apportant des fruits aux enfants sages, du charbon pour les autres.
Un pantin à son effigie était brûlé, symbolisant la destruction de l'année écoulée.


Le Père Noël et autres figures traditionnelles de l'hiver
Certaines personnes font un lien entre le Père Noël et le Dieu-chaman Odin.

A noter également Saint Nicolas, fêté dans l'est de la France et en Allemagne le 6 décembre, qui apporte des cadeaux aux enfants sages. Mais pour ceux qui n'ont pas été sages, gare au Père Fouettard !
Les contes parlent également de Grand Père Gel et la Reine des Neiges. Dame Holle pourrait être une ancienne divinité germanique.

Les traditions de Noël

Autrefois les enfants recevaient en cadeaux des oranges, et encore avant, des pommes.
Jusqu'au siècle dernier, on décorait le plus beau sapin de la forêt de pommes et de gerbes de blés. La tradition semble a évolué : aujourd'hui on apporte le sapin dans la maison, les pommes sont devenues des boules, et les gerbes des guirlandes.
La bûche d'autrefois ne se mangeait pas, on la brûlait dans la cheminée pour se tenir chaud !

Dans les pays anglo-saxons, il existe une tradition de « wassail » : on chante et on offre des libations aux pommiers pour qu'ils produisent de nombreux fruits l'année suivante.



Sitographie :
Fêtes du sostice d'hiver
les Saturnales
Mithra 
wassail

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet