10 ans du cercle Sequana

2007 - 2017

DSC01571m.JPG

















Le Cercle Sequana, c’est depuis 10 ans
Des femmes et des hommes,
plus rarement des enfants,
Qui échangent calmement,
Qui partagent,
Qui lient des amitiés,
Qui unissent leurs énergies,
Et leur créativité
Dans des rituels et ateliers.
Un organisateur,
Mais point de gourou,
Point de maître.
Tous sont détenteurs de sagesse,
Et s’enrichissent mutuellement.

Mon souvenir le plus marquant :
Dans une clairière de Vincennes,
Nous discutions du soleil.
Il se lève à l’est et se couche à l’ouest,
C’était pour moi une évidence.
Mais non, c’est la terre qui tourne autour du soleil !
Me rappelle un ami.
Pourtant ça n’est pas ce que je vois, ce que perçois, ce que sens…
Multiple est la réalité,
Multiples sont les points de vue,
Les manières d’appréhender le monde,
Les paradigmes.
Pour Mem’ ce qui compte, c’est l’historique,
Les croyances des alchimistes.
Pour moi c’est ce que je perçois,
Ce que je sens, ce que je vois.
Et pour une troisième les connaissances
Les plus avancées de la science.
Ce jour là, j’en ai su plus sur moi,
Et j’ai compris dans mes tripes,
Pourquoi nous pouvions avoir des avis différents,
Qui ne s’excluent nullement,
Et tous intéressants.

Un grand merci à toutes celles et ceux qui ont fait vivre le Cercle Sequana, et à Xavier qui a organisé les rencontres avec brio depuis 2013. Tant de belles rencontres et de beaux échanges….
Siannan

                                   45.gif

Joyeux Anniversaire au Cercle Sequana ! Merci pour ces belles rencontres.
Il est difficile de nommer le plus beau souvenir avec le Cercle Sequana, tant il y en a, entre ateliers, rituels et discussions thématiques. Mais au-delà des activités proprement dites, c’est le plaisir de rencontrer d’autres païens, de vois qu’on n’est pas seul avec un sentiment d’union avec la Nature et les Divinités. Mon plus beau souvenir, alors, plutôt qu’une rencontre précise, est ce sentiment de faire partie de cette communauté, des amoureux de la Lune, des sorcières, des adorateurs des Déesses.

Xavier

45.gif

Tous ensemble dans ce bistrot
A l’abri des trombes d’eau,
Je repense à toutes nos réunions,
Nos partages, nos discussions.
Rencontres, ateliers, visites, sabbats,
Je n’ai que le choix :
Mon premier sabbat
A Imbolc, que d’émoi !
Ma première invocation d’élément
A Ostara, un grand lancement ;
Au festival des Déesses, j’ai ressenti,
Pour la première fois, le cercle et les énergies ;
Mais surtout, nos partages, nos coups de folie
Et les nouvelles rencontres qui sont devenues mes amis.
Mon meilleur souvenir ?
Non, je ne peux choisir
Car c’est toujours un immense plaisir
Quand avec vous, je peux venir…

Elsa

45.gif

C’est un groupe incroyable. Partout dans le monde, il y a des groupes secrets et des groupes publics, et les deux ont un rôle important à jouer. Mais la quantité de temps, d’énergie et de dur labeur que nécessite de maintenir un groupe public est énorme. c’est un service de la Déesse dont on a tant besoin. c’est une opportunité pour les nouveaux venus, les gens qui ne sont pas encore connectés, ceux en recherche de se rassembler et de rencontrer des païens avec le même état d’esprit, et d’apprendre de leurs pairs et de leurs aînés, c’est un service incroyable et magique. C’est un labeur d’amour. Je remercie pour l’existence de ce groupe, et pour que les organisateurs continuent à avoir l’énergie de créer un espace sécure pour tous les nouveaux arrivants.

Blessed be,

Eva Holm / Aurora Greenbough
(traduit par Siannan)

DSC01580m.JPG


























Un souvenir "significatif" avec le Cercle Sequana...

Difficile de choisir, la plupart ont un aspect puissant mais très personnel qui rend le partage difficile.

Celui qui me semble convenir le plus, c'est l'atelier empreinte ayant eu lieu en 2015.

A travers un rituel relativement simple (mais un organisation très sécurisée, un souci permanent dans le cercle), j'ai réussi (avec d'autres participants) à accueillir pendant quelques minutes l'esprit d'un animal.

Ce fut, à mon niveau, un passage important. A la fois par la réussite qui a eu lieu ce jour-là dans un rituel avec un but difficile (Youpi, ça a marché !) et à la fois par les changements que cette expérience a engendré. Ce qui fut plus qu'une découverte mais également un cadeau :

L'expérimentation d'un état modifié de conscience m'a amené à prendre du recul sur ma vision de la vie et certains changements induits par cet atelier m'ont poussé à améliorer certains aspects de ma vie (des changements quelquefois douloureux mais, avec le recul, nécessaires).

Voici le compte rendu que j'avais rédigé à cette occasion.


Nous avons rendez vous aujourd’hui en lisière de la forêt pour un travail sur les esprits animaux.

Notre elder-organisateur prend le groupe en main et nous voilà parti vers une clairière « relativement » à l’écart. (Je dis relativement car quelques personnes passent à proximité à intervalles irréguliers.)

Nous prenons place en cercle et le cadre est défini pour sécuriser notre rituel :

- Nous faisons deux sous-groupes ( Dans un premier temps, les participants du premier sous-groupe invoqueront « leur » esprit animal pendant que le deuxième sous-groupe s’assurera de leur sécurité et écartera d’éventuels curieux. Dans un deuxième temps, on inversera les rôles.)
- Mise en place d’un rite d’ouverture et de clôture pour éviter d’éventuels problèmes après l’invocation et gérer le retour au monde « classique ».
- Rappel que nous ne sommes pas là pour nous moquer des uns ou des autres quand nous aurons un comportement animal.
- Rappel également que ce n’est pas un concours de théâtre. Si nous ne ressentons rien, nous ne devons pas nous sentir obligé de « jouer » un animal. Nous ne sommes pas dans un concours. Seule l’authenticité de l’expérience compte.
- Rappel que l’animal invoqué n’est pas forcément en lien avec notre animal totem ou autre (animal gardien, vitalité animale, etc…), c’est juste une expérience de contact avec un esprit animal. Notamment nous ne devons pas rentrer en transe complète, notre conscience doit rester en arrière plan de l’esprit animal que nous accueillons en nous. (Nous baptisons cela « remote control » : Les wiccans ont le sens de l’humour ) - Rappel des deux manières de « choisir » l’animal pour ce rituel : ou nous savons déjà quel animal nous allons essayer d’invoquer ou bien nous pouvons méditer pour laisser les choses se faire.
- L’idée d’un compte rendu du rituel est accepté par tout le monde.

Les consignes étant données, le rituel d’ouverture prend place.

Le premier sous-groupe s’assoit ensuite pour méditer et invoquer un esprit animal.

Je commence ma méditation pour « attendre » l’esprit animal qui doit répondre à l’appel. A priori, j’attends un oiseau. Mais très rapidement je sens ma tête qui « tombe » et mes épaules « devenir puissantes ». Au cours de la transe, j’aurai la sensation très nette d’un changement de ma mâchoire et de mon visage…
J’expérimente également un changement de conscience très net (un genre d’infra conscience). Je prends un comportement prédateur et j’ai envie de poursuivre un des « gardiens » que j’ai aperçu caché dans l’herbe (pas une bonne idée…). Ma transe s’arrête alors que je me tapis dans le sous bois pour échapper aux regards de passants.

Je reviens en ayant mal à la gorge (j’ai apparemment feulé) et avec quelques douleurs musculaires…

J’étais un jaguar. Apparemment cet aspect était très net. Une des participantes a vu tout de suite, dans « l’aspect » de ma transe, un "fauve noir".

Un autre participant a été un lion. La participante a vu, dans ce cas, un "fauve jaune".

Le deuxième sous groupe commence la médiation.
Un des participants part rapidement en étant un chat.
Un autre ondule sur le sol (il est « en loutre » et nage).
Un autre participant est immobile mais aux aguets, « en chouette ».

Certains ne réussissent pas à "lâcher prise" (ce n'est pas un concours et ce n'est pas une science parfaite, donc rien n'est "sûr" à l'avance) mais c'est néanmoins une expérience intéressante pour eux. Après la transe, l’un des nôtres a du mal à revenir. Le rite de clôture et quelques exercices respiratoires le reconnectent avec la réalité.

Nous finissons la rencontre en partageant nos victuailles et en les dégustant tout en échangeant nos points de vue sur la magie, la sorcellerie, la wicca et le paganisme.

Mon ressenti :

Comme un autre participant, j’ai particulièrement adoré le « lâcher prise » complet. Pendant quelques minutes, j’ai expérimenté un état de conscience complètement différent. Par rapport à mes expériences « mystiques » avec des divinités, là le ressenti était beaucoup plus primal. Il y avait un aspect « infra conscience » très net. Je me suis vraiment senti libéré d’un poids et j’ai même eu un peu de mal à canaliser le « retour sur terre » tellement cette expérience avait été complète.
Je me posais quelques questions sur l’orientation que devait prendre mon parcours dans la wicca, cette expérience me donne maintenant une direction très nette. Youpi !

Une bonne expérience à recommencer mais en gardant toujours un cadre sécurisé (matériel ET rituel) pour éviter tout problème.

Lombre

http://cercle-sequana.fr

Publié le dimanche 17 septembre 2017 par Siannan

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Flux des commentaires de cette page